CERCLE DE BIENVEILLANCE

A partir de septembre 2018 et jusqu’en juin, une rencontre mensuelle.

Cercle de bienveillance

  Tout au long de ces rencontres, je vous propose de vous relier aux qualités essentielles que nous avons en nous pour vivre avec plus de bienveillance, envers soi, envers nos proches, dans le monde.  

   Notre présence au monde irradie de nos qualités d’être. Si notre être, intérieur et relationnel, s’enrichit en bienveillance alors nous participerons à créer un monde plus humain. Notre ouverture du cœur nourrira nos relations.

 

Objectifs :

  • Développer la conscience de notre bienveillance grâce à l’accueil de notre vécu intérieur, de nos sensations corporelles, de nos vécus émotionnels, apprendre à accueillir ce qui EST.
  • Prendre conscience de ce qui fait obstacle à notre bienveillance, développer notre acceptation de nos limites, car on ne saurait changer ce que l’on n’accepte pas.
  • Faire l’experience du partage, dans l’ici et maintenant, de la bienveillance commune qui nous habite, en nous reliant les uns les autres.

 

Comment :

Lors de chaque rencontre, un thème précis sera évoqué comme qualité essentielle à la bienveillance. Nous l’aborderons au travers d’une méditation, et d’un cercle de partage.
Ces thèmes seront -par exemple- la patience, la présence, la tolérance, la générosité…

Eléments pratiques :

Une rencontre mensuelle, en soirée, des mois de septembre à juin, sur inscription dès ce printemps. Le lieu et les horaires précis seront déterminés ultérieurement. Le prix est fixé à 25 € par rencontre.

Cercle animé et soutenu par Anne-Marie Fréchin, psychothérapeute.

Une vieille légende hindoue raconte qu’il fut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

Alors les dieux conclurent :« Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour ».

Alors Brahma dit :
« Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher ».