H.P, ZÈBRES... KÉSAKO ?

H.P, Zèbres...Késako ?

Hp…comme hôpital psychiatrique ? Mais non ! HP comme haut potentiel?…Allons bon !  et maintenant, Zèbres… comme l’animal de la savane ?…et bien non, zèbre pour parler justement des HP…

Drôle d’animal que ce zèbre ! équidé rayé, différent donc… se camoufle dans la savane, le zèbre, grâce à ses rayures, et pas un de pareil !

Alors, Allons y voir de plus près, de qui, de quoi parle t’on ?

Une fois n’est pas coutume, je choisis de faire « court »….en fin, je vais essayer ! Vous avez été baigné dans votre enfance dans une multitude de « trop » : trop sensible, trop émotif,  trop gentil, trop rêveur, trop idéaliste, trop passionné, trop perfectionniste, trop lucide…mais aussi trop d’émotions changeantes, trop de questions, trop de préoccupations, trop de doutes !

Et oui…c’est tout vous ! alors remplaçons trop par « très », par « hyper » et c’est déjà mieux !

Et l‘Intelligence dans tout cela, supérieure ? oui, mais surtout Différente, avec un cerveau –hémisphère droit - qui fonctionne différemment, rapidement, en arborescence, en dehors des chemins balisés, ca fuse, ca se disperse, parfois on s’y perd, on arrive au résultat mais on ignore comment…on tente de canaliser, rarement avec succès…on aimerait pouvoir l’arrêter parfois ce cerveau indomptable, tout comme vous !

 Et aussi, pour compléter ce tableau, la confiance, l’estime de soi au rendez vous ? et bien non ! pas souvent, plutôt en panne. En manque de confiance, d’estime…car être zèbre ne rime pas avec réussite scolaire, professionnelle…mais souvent au contraire avec des  parcours chaotiques, de difficultés, de souffrance… se sentir différent, incompris, et surtout décalé !

Etiquettes pour étiquettes, les zèbres sont parfois catalogués bipolaires, instables, caractériels, dépressifs…ben oui, tous les psys ne sont pas passés par la savane ! mais vous,  vous pouvez allez y faire un tour :

2 livres pour cela :

« Trop intelligent pour être heureux » Jeanne Siaud-Fachin

« Je pense trop : comment canaliser ce mental envahissant » Christel Petitcollin

Et des infos sur la toile….

Je dédis ces mots aux zèbres de ma vie et à ceux de mon cabinet, patients et patientes, petits et grands…dont l’histoire est parfois bien lourde à porter et qui souvent ont tant de mal à se voir ne serait ce qu’un petit peu zèbre…